Il aime l’océan mais pas la plage. Il aime l’horizon mais pas le rivage. La détente est un mot qu'il définit par la lecture d’un bon livre, le visionnage d’un film chouette au cinéma ou dans son lit, lorsque sa chambre est plongée dans l’obscurité. 
Cramer en plein cagnard pendant des heures à côté de gosses qui hurlent, dévoiler sa pudeur au milieu de troupeaux sur-crémés entassés les uns sur les autres, se prendre des vagues de sel en compagnie d’un amas de lunettes noires et de corps artificiels, cloîtrés entre deux drapeaux bleus surveillés par des bombasses en short rouge et en deux-pièces serrés : pour lui, cela n’a rien de reposant. Il est un homme d’hiver. Il aime la grisaille sans pluie et la température douce. Ni suffocante, ni froide.
Il déteste le chahut et la population compacte. Il trouve les gens passionnants et détestables à la fois. Quant au soleil, il lui fait tourner la tête et saigner du nez.
Il préfère roder sur le littoral, s’asseoir sur un banc face à la mer, suffisamment reculé pour être loin du bruit. Il observe dans l'ombre, comme replié dans le buisson derrière la promenade qui borde la plage. Ainsi, il peut passer des heures à fixer le large. Jeter ses yeux dans l’infini de l’Atlantique, se questionner sur sa petitesse et la grandeur du monde qui l’entoure. L’univers envahit son esprit. Il en oublie un instant tout ce qu’il déteste sur la plage et décolle de la berge vers les limbes de l’inspiration marine. 
Quand sa bien aimée veut se baigner pendant les vacances, partir dans cet endroit bondé pour quelques heures de soleil et de baignades, il la suit et serre les dents. Assis sur une serviette, les bras croisés, attendant le déluge ou un départ précipité, il se rappelle pourtant avoir aimé la plage, une fois. C’était fin Septembre et il faisait doux. Les vagues hibernaient déjà et l’océan n’était qu’huile. Il y avait peu de monde en cette période. Seulement quelques jolis couples qui longeaient l’écume. C’était ça qu’il aimait : la plage, fin Septembre.

--
Et si vous receviez directement les micronouvelles dans votre boîte mail, le jour de leur publication? Ça se passe >> ICI <<

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s