À Sète, les voix vives s'entendent aux quatre coins des rues. Elles sont chuchotées, énoncées, soufflées, parfois criées. Je divague dans la ville au rythme lent d'un poème. L'oreille attentive, mon regard se perd parfois dans le vide des pensées bercées. Entre sieste improvisée et musique assoupie, les poètes proposent une ode en dilettante. Parfois, un oiseau magnifique m'ouvre la voie, les ailes déployées devant mon être sans voix. Je souhaiterais entendre son cri, son sentiment, ses sensations, en vers ou en prose. Lorsque arrive notre face à face, il n'y a pourtant rien d'autre que le silence.

Sous la chaleur lourde de Sète, les mots semblent étouffés. Entre les lectures de poésie et la contemplation des textes écrits, le regard serait le seul langage possible. De mes yeux, je cherche un signe, une réponse, un espoir. Je caresse le plumage de l'oiseau en fleur. Qu'il me lise son poème, qu'il m'explique son art. Je voudrais sillonner la ville avec un cœur moins fragile, saisir la poésie de tous ces gens enivrés. 

Les coulisses des Voix Vives se décryptent à mon passage, je profite de la frénésie dans l'intimité des poètes. À l'heure des mots appréhendés et des finals heureux, je me laisse guider par un vol renouvelé. Je suis obstiné de l'oiseau, poésie au sein des poèmes. Je rêve d'une rime, d'une introduction, ou même d'un titre. Rien. Au moment de fermer mes yeux dans la chaleur dissipée de Sète endormie, ne me reste pour seule satisfaction que le silence.

--

Et si vous receviez directement les micronouvelles dans votre boîte mail, le jour de leur publication? Ça se passe >> ICI <<

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s