Sur le fleuve, le regard de Sarah va croiser celui de Vincent. Deux mondes vont se rencontrer. 
Il est installé sur un tabouret, un demi de bière posé sur ce grand tonneau qui fait office de table haute. Une dizaine d’amis l'entourent et lèvent leur verre pour trinquer à une santé dont ils ne prennent pas vraiment soin. Vincent pense au soleil, aux reflets dans le fleuve et à ces apéritifs quotidiens. Une sensation ravissante quand ils débutent, un sentiment de dépit lorsqu’ils terminent, tard dans la nuit. L’abus est devenu sa routine. Le manque, son compagnon de route infernal. 

Sarah ne sait pas « rien faire ». Elle aurait aimé apprendre le repos, la flemme, les apéritifs en terrasse. Elle voudrait parfois frôler cette dolce vita que ses amies affichent sur Instagram. Elle a bien tenté de lire sur un banc, de bronzer à la plage. Mais la culture, elle l'écoute à la radio lorsqu'elle fait du sport en salle. Et elle bronze lors d'un footing. Le reste du temps, elle rame. En équipe, entre bras secs et musclés. Monter sur les podiums lui a rapidement créé un besoin de culture physique, un manque permanent d’exercice. Elle songe à cela en balançant ses bras d’avant en arrière, donnant de grands coups de pelles sur le fleuve lisse, dans le même mouvement uni de ses partenaires. 

L’embarcation passe sous le pont, les sportives ne font qu’une. 
La tournée est resservie sur le tonneau, les fêtards se désagrègent. 
L’endorphine s’active sur l’eau, l’alcoolémie s’accélère sur la rive.

Sarah jette un œil furtif sur cette terrasse en bord de fleuve. Vincent tourne la tête au passage de l’aviron. Deux regards se croisent. Deux mondes opposés se rencontrent, deux univers s’appellent. « Un peu de l’un, un peu de l’autre, c’est ce qu’il faudrait », pensent-ils mutuellement. 

Un court instant, ils s’envient et décident de changer. 
Le bateau éloigné, Vincent dit à ses amis que la prochaine tournée sera la sienne. 
L’ambiance inaudible à l’horizon, Sarah songe qu’elle ira courir demain matin. 

--

Et si vous receviez directement les micronouvelles dans votre boîte mail, le jour de leur publication? Ça se passe >> ICI <<

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s